Bell ne lâche rien

Nous l’avions annoncé et ce fut le cas. Cette équipe de Saint-Paul a posé énormément de problème à notre Première Équipe…

Une Histoire de Penalty

À la suite d’une entame de match où les deux équipes se sont observées, tout en mettant une forte pression sur le porteur du ballon, les bleus ont progressivement pris le contrôle du jeu. Et c’est en toute logique que Versoix a ouvert la marque.

Après cette ouverture du score de Sordillo sur penalty, les rouges et blancs poussent mais n’arrivent pas à passer la muraille défensive versoisienne, alliant puissance et expérience. Et c’est sur une petite erreur, commise à nouveau dans la surface, que les locaux obtiennent également un penalty. Saint-Paul ne se fait pas prier pour le transformer.


Malanda a signé son deuxième but de la saison

Deux minutes seulement après cette égalisation, les Bleus reprennent l’avantage grâce à Bleve. Dans l’euphorie de ce second but, Versoix pousse et c’est ce même Bleve, sur une action offensive rendement menée, qui offre le 3ème but à Malanda, qui du bout du pied envoie le ballon sous la transversale adverse.

Versoix pensait prendre le thé avec 2 longueurs d’avance et c’est avec la tête peut-être déjà au vestiaire, que l’équipe s’est fait surprendre sur un long coup-franc… une balle retombant au second poteau.

St-Paul réduisant ainsi le score à quelques secondes seulement de la pause.

Des Avertissements à la Pelle

La seconde mi-temps part sur les mêmes bases que la première, avec des duels sur chaque ballon, un engagement de chaque instant et des contres à tout va…

Le rythme est soutenu et c’est sur une nouvelle intervention défensive, dans la surface versoisienne, que le joueur de St-Paul s’écroule. Nouveau penalty. Nouvelle égalisation. Les rouges et blancs n’en demandaient pas plus.

Dès lors, les actions vont être entrecoupées de fautes, de perte de temps et de sifflets répétés sur des face-à-face musclés.


8 cartons jaunes ont été distribués durant la rencontre

Une grosse combativité qui n’a pas forcément été du goût de l’arbitre qui aura distribué pas moins de 8 cartons jaunes durant la rencontre, dont 6 cartons jaunes pour les visiteurs (Piccirillo, Bell, Nicastro, M. Whibley, Bréthaut et Sordillo), qui sont souvent tombés dans le piège de la « provocation » adverse et les nerfs étaient à vifs par moments…

Versoix pousse et enchaîne les actions offensives, qui se terminent majoritairement par des corners, qui eux, ne donnent rien.

But Annulé

C’est sur une énième action offensive des bleus que le verrou a cédé, avec une réussite de l’inévitable Diagne. Malheureusement pour Versoix, ce 4ème but ne fut qu’une fausse alerte, l’arbitre estimant que le joueur versoisien était en position illicite. Les deux équipes n’arriveront finalement pas à se départager et malgré le pressing des hommes de Singarella, c’est sur ce score de parité (3-3) que les deux équipes regagneront les vestiaires.



L’action litigieuse sifflée à la 80ème minute

Malgré ce but « injustement » annulé et après 8 victoires de rang, toutes compétitions confondues, Versoix repart avec le point du match nul, mais reste tout de même en tête du championnat avec 2 petites longueurs d’avance sur l’US Genève-Poste, facile vainqueur ce dimanche du FC Choulex.

Ces derniers seront d’ailleurs les prochains adversaires des bleus, dimanche 26 mars prochain, à 10h30.